Childish Gambino entre délire et créativité dans « Sweatpants » en featuring avec Problem

childish

Donald Glover a.k.a Childish Gambino sort au compte goutte les visuels de son dernier album, « Because The Internet », sortie fin 2013.

Celui-ci se démarque et reste en même temps proche de l’univers de l’artiste. Le beat s’apparente à de la trap music et contraste avec sa voix nonchalante : voilà sa signature.

Il erre, sort et entre dans un café au bord d’autoroute, tout ca sous l’œil de dizaines de doubles qui l’observe avec insistance. La folie commence à s’installer dans son esprit. Le visuel se termine sur un beat au ralenti et l’artiste rentre dans une phase de délire frôlant le badtrip.

L’originalité est de mise et démontre l’importance portée à ce dernier album. Seulement, Childish Gambino a profité de la sortie de ce clip pour basher les deux labels qui le produisent : Island Records & Glassnote Records. Et il n’a pas fait dans la dentelle.

Il leur reproche un manque de sérieux dans la gestion du projet ainsi que de ne pas avoir tenu beaucoup de promesses faites.

« I know I’m not loud, or outrageous, or a white girl with a big ass, but I’m fuckin honest. (…) my team is honest. ur not on my team if ur not honest. dont lie to me. ».

Le message est plus que clair, il va même jusqu’à relancer les boîtes de production à qui il avait refusé les services telles que Def Jam ou encore Atlantic Records.

À bon entendeur …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s