Jimmy Johnson : Entre mystique et Trap music (In God We Trust Mixtape)

Jimmy Johnson-In-God-We-Trust

Pour ceux qui continuent à sous estimer les MCs du Canada, sous prétexte que le plus célèbre d’entre eux fait preuve d’un sentimentalisme peu commun de ses pairs, et bien sachez que ces contrées n’ont pas fini de vous surprendre. Pour preuve, la relève à en devenir, Jimmy Johnson, personnage mystérieux fraîchement signé sur le label indépendant Prime, s’est intronisé dans le Rap-Jeu de façon discrète mais remarquable.

Son premier coup de projecteur a eu lieu lorsque son morceau « Pray » a été posté sur le Ovo Blog fin Mars, suscitant ainsi l’intérêt d’un public au delà des frontières canadiennes, mais également auprès des médias d’envergure (Complex, Rap Up,..). Sa visibilité et popularité grandissantes, Jimmy Johnson offre quelques jours plus tard le grand plat : sa  mixtape In God We Trust. Cette dernière a été conçue en tandem avec Eric Dingus, un jeune beatmaker texan de 18 ans qui a déjà travaillé avec le collectif Been Trill (How Are Your Dreams EP), Main Attrakionz, ou encore Vinny Cha$e. Cependant, qui dit un même Beatmaker sur tout un projet, dit une musicalité bien précise que l’adore ou déteste. Pour ma part, je suis dans la première tranche de personnes.

Jimmy-Johnson-IGWT-0

Des provenances géographiques opposées, mais une ambition identique. D’un côté un beatmaker caucasien à l’univers mi-Trap mi-Ectoplamique – une sorte de fusion entre Young Chop et Clams Casino -, de l’autre côté un jeune Maître de Cérémonie au style chanté et rappé, quelques fois sous autotune afin de nous toucher davantage pendant nos états seconds. ce qui est intéressant chez ce MC au visage encore dissimulé, c’est le croisement d’univers dont il est le résultat. En effet, Jimmy Johnson possède en lui un côté OVO, quand il chante notamment et qu’il utilise sa voix en écho de façon fantomatique, très proche de ce qu’un The Weeknd ou un Partynextdoor ferait. Mais également un côté Atlanta, car comme beaucoup d’artistes de cette ville, à l’instar d’un Future ou plus récemment Young Thug, le rappeur de Toronto fait preuve d’une vraie musicalité sur ses refrains comme sur ses couplets en usant du vocoder sans modération. 

In God We Trust est un projet underground auprès duquel il ne faut pas passer à côté. Surtout que la cote de Jimmy Johnson monte crescendo. La seule chose que l’on trouve dommage, c’est l’absence de clip. Au vu des quelques clichés que l’on retrouve sur le Tumblr de Prime, le premier visuel devrait normalement arriver très bientôt. En attendant, on vous laisse  vous faire un avis sur le « Nothern King »  !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s