Kenzo : Quand le monde de Takada devient une référence du Streetwear.

kenzo-takada

Tout a commencé avec M. Kenzo Takada. Oui, l’entrée en matière reste vieux jeu, mais l’histoire en vaut la chandelle. Fraîchement sorti de la Tokyo’s Bunka Fashion College, Kenzo Takada part s’installer en 1964 à Paris. Passionné de mode et rêvant de conquérir la ville Couture, il commence a creuser son trou en assistant aux défilés parisiens.

« J’ai délibérément cherché à créer des formes non structurées, à introduire une ampleur nouvelle, en m’appuyant sur la technique du kimono »

En 1970, il ouvre sa première marque et boutique Jungle Jap dans laquelle il montera ses premiers défilés. Représentations qui marqueront les esprits et influenceront la mode de la capitale avec leur style fleuri et coloré. Il dira par la suite « J’ai délibérément cherché à créer des formes non structurées, à introduire une ampleur nouvelle, en m’appuyant sur la technique du kimono »… De là, la griffe Kenzo naît. Mais le jeune Takada ne veut pas s’arrêter là. Un vent de préhistoire souffle sur la capitale, les maisons de coutures sont à bout de souffle. C’est là que vont apparaître les groupes dit « Modes et Créations » qui réuniront les maisons de coutures telles que : Dior, Yves Saint Laurent, Emmanuel Ungaro, Karl Lagarfeld avec Chloé, Sonia Rykiel et Kenzo Takada avec Jungle Jap. Paris, bouillonnante de créativité attire et très vite des artistes comme Yoji Yamamoto, Jean Paul Gaultier ou Jean-Charles de Castelbajac y poseront leurs valises. Les jeunes créateurs sont à la pointe de l’avant-garde (pour l’époque) et dictent à travers le monde les codes de la mode.

Puis arrivent les années 90, et la maison de couture est rachetée par le groupe LVMHKenzo continue a se démarquer et surf sur la tendance de l’époque : le Hip Hop. Encore très mal vu par le monde de la mode, il ose et défit les codes de la Mode dite classique. Couleur, asymétrie, imprimé, tout y passe et le public en redemande. Les années 2000 pointent leur bout du nez et la maison de couture introduit Gilles Rosier à la tête de la direction artistique pour les collections femme et  Roy Krejberg pour le département homme. Le binôme fonctionne, mais les collections n’ont pas le succès escompté. Kenzo est en perte de vitesse et l’esprit de Takada peine à refaire surface y compris avec Antonio Marras à la tête de la direction artistique en 2011

KENZO 1 pap2011_4290_450

Nous sommes en 2013 et l’esprit Streetwear prend tout son essor dans le monde de la mode. Avec l’arrivée du duo Humberto Leon et Carol Lim, les fondateurs d’Opening Ceremony, le monde de Takada se voit complètement révolutionné sans pour autant que l’essence en soit modifié. Les ventes décollent tout comme la notoriété de la maison de couture auprès du mon urbain.

kenzo6

Le pari est largement réussi et Kenzo Takada ne peut être que fier. Enfin un binôme qui parvient à briser les codes encore trop enracinés de la Mode. Les artistes urbains se montrent avec les pièces de la maison de couture, et le public suit. On se rappellera par exemple de Beyoncé qui a demandé aux créateurs de la marque de constituer tout une collection pour une partie de son show Mrs Carter World Tour. L’unviers Kenzo redevient jeune, frais, coloré, dynamique et sans code. Le grand public adhère et le monde du streetwear s’empare de l’univers Kenzo.

kenzo_ss13_humberto_leon_carol_lim

E31A7nHCfVdlahVJWqvUQw

Kenzospring2012mix2

 

Preuve que M. Takada ne s’est pas trompé en refusant d’entrer dans le moule de la mode classique. Il a dès le début compris que la clé de la réussite reste la jeunesse et que cette jeunesse est urbaine. Ce Monsieur né dans les années 40 fait parti de ces rares personnes dites « visionnaires », qui ne se cantonnent pas à anticiper les mois à venir mais à voir des décennies plus loin. Quand les créateurs tentaient de tenir la barre de leur navire durant la période creuse des années 80, Kenzo Takada lui avait déjà compris que le Streetwear était l’avenir, chose que même certains grands couturiers n’ont pas compris encore aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s