Rencontre avec Volts Face à l’occasion de la sortie de son projet « Face à Volts »

Volts Face-1

C’est en ce lundi 26 Mai, que le rappeur Volts Face nous dévoile son premier album solo Face à Volt, un projet à la fois sombre et riche en punchlines, mais aussi réfléchi et réaliste. En effet, le surnom du rappeur annonce la couleur quant aux contradictions qu’il fait preuve dans ses textes, il joue de cette double facette à en captiver le public. Créer une ambiance bipolaire tout en long d’un projet et l’assumer totalement est quelque chose de peu commun et de courageux dans le rap. Nous sommes donc allés à la rencontre de Volts Face afin d’en savoir plus sur son univers et son rap. Décryptage.

Présente toi en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas :

Alors moi c’est Volts Face, rappeur du 17ème arrondissement, je sors un projet aujourd’hui qui s’appelle Face à Volt, j’espère qu’il plaira.

Le titre interpelle. Peux-tu nous en dire plus ?

Depuis que je fais du rap, Volts Face est le personnage qui m’est collé à la peau. Et depuis tout ça, j’ai goutté à la notoriété, l’argent… aux femmes tu vois (rire). Un mode de vie que je ne connaissais pas avant. Ce projet résume l’état d’esprit dans lequel j’ai été tout au long de l’année et je fais une sorte de bilan. C’est Najib – de mon vrai nom – face à Volt, tu vois ce que je veux dire ?

 Après, j’entends déjà les gens dire que j’essaie de me faire des sous en parlant de l’Islam mais ça c’etait prévisible.

Ouais, carrément. J’ai discerné deux facettes de toi dans ce CD : un côté pieu et un autre plus tête brûlée. Parle nous de cette double facette.

Exactement, c’est ça. Content que tu l’aies compris. Je vais faire un morceau sage, où je vais parler de religion, de famille et d’avenir, et juste après j’enchaîne avec un morceau truffé de punchlines, d’égotrips où j’hésiterai pas à toucher à l’autotune. L’idée était de créer un affrontement entre Najib et Volt, c’est quelque chose que j’ai ressenti tout au long de cette année. Après, j’entends déjà les gens dire que j’essaie de me faire des sous en parlant de l’Islam mais ça c’etait prévisible. Quelque part le message que je veux faire passer dans ce projet c’est ne faites pas de rap. Faites quelque chose de sain, des études par exemples. Mais ne rentrez pas dans ce milieu de requins…

 

Tu as déjà des mauvais souvenirs de ce milieu ?

Ben.. J’ai vu et j’ai connu des trucs, et j’ai aussi compris que tout était calculé dans ce milieu et que les gens agissaient beaucoup par intérêt. Avec le temps, j’ai même douté à poursuivre le Rap. Je suis encore en période de réflexion et ça se ressent dans mon CD.

Un autre rappeur a vécu le même dilemme plus tôt dans sa carrière, c’est La Fouine. Il t’a d’ailleurs rejoint sur le morceau « La Vie Continue ». Comment cela s’est-il fait ?

En fait, j’ai voulu l’inviter sur un morceau sur lequel personne l’attendait. Initialement, le morceau devait figurer sur sa mixtape Capital du Crime 4, mais il se trouve qu’il a lancé Team BS vers Décembre 2013, ce qui allait retarder la sortie de la tape. En réécoutant le morceau quelques temps plus tard, je me suis dit qu’il collait totalement avec l’atmosphère de l’album. Je lui ai demandé l’autorisation de le mettre dans le projet et il était d’accord. Ce morceau est surement celui qui résume le mieux mon état d’esprit du moment, et La Fouine, lui même, ne s’est jamais autant dévoilé depuis super longtemps. Il a pas fait d’égotrip, surtout et il a montré qu’il savait encore bien rapper.

Rohff, c’est quand même le rappeur qui a fait le plus de classiques dans le rap français.

 

Il y a un autre MC qui est également dans cette lutte interne… Rohff.

Le problème de Rohff c’est qu’il est trop vrai. Il a ce côté orguilleux, et peut être trop ancrée dans la musique. C’est pour ça que chez nous musulman ce n’est pas sain la musique. Parce que tu attrapes ce côté arrogant et tu commences à faire n’importe quoi. Son entourage l’a tellement mis dans une matrice en lui disant « C’est toi le boss, t’es meilleur que Booba » que forcément ça a éclaté dans sa tête. J’ai toujours du respect pour ce mec là, les gens ne sont pas à sa place. C’est quand même le rappeur qui a fait le plus de classiques dans le rap français. Quand tu as une critique, tu peux ne pas la calculer mais ça touche toujours, mais quand ça arrive par un million, à un moment c’est normal de péter un plomb.

Et toi comment tu vis la critique au vu de ta notoriété grandissante ?

Ça va, je le vis bien, car heureusement il y a des gens qui t’aiment tout simplement. Mais c’est vrai que c’est parfois difficile à vivre ce côté la haineux parce qu’en réalité, tu fais ta musique et tu casses les couilles à personne. Ils ne se rendent pas compte à quel point ça peut être chiant.

Comment tu définirais l’univers du rap français d’aujourd’hui ?

Le rap français est beaucoup plus ouvert qu’avant, les médias jouent aussi beaucoup le jeu. En revanche, on va se parler franchement, un mec qui fait du Hip Hop aujourd’hui ne marchera pas, le public rap s’est tellement élargi et dans le même temps les vrais acheteurs de rap ont changé de direction à cause de ça. Aujourd’hui, il faut de l’autotune, il faut faire des refrains chantés et que ça fasse bouger la tête sinon tu ne vends pas. De nos jours, la ménagère de trente ans, ou encore des marmots de 5 piges écoutent du rap, ce qui était peu commun avant. La rap a évolué. En bien ? Je ne sais pas. Mais il faut faire avec. En tant que rappeur, tu es obligé de rentrer dans la tendance si tu veux vivre de ça. C’est pour ça que je ne juge pas un mec quand il fait de l’autotune, parce que sans ça, il ne vend pas.

Dans le morceau « Solo », tu en parles d’ailleurs !?

Exactement, « Ils n’aiment pas le commercial, ça m’empechera pas de ter-chan ». Dans ce morceau, je dis que l’on est seul, et que les gens finissent par te lâcher à un moment ou un autre, à part la famille. Donc, emmerde les gens et fais ce que tu as à faire.

volts-face-la-tracklist-de-face-a-volts

Télécharger Face à Volts sur iTunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s