Tuerie Balboa – Product of Boulbi

ooo

Pour le suivre depuis ses débuts, je commençais à savoir à quoi m’attendre avec Tuerie Balboa.

Rappeur originaire de Boulogne, Tuerie a eu le temps de travailler son punch. Depuis quelques années, le MC m’avait habitué à lâcher quelques bangers ici et là. Dernier rappeur à avoir intégré la Capsule Corp (alors qu’il en est le doyen), Tuerie Balboa a assisté aux montées en puissance de Luidji (qu’il accompagne régulièrement sur scène) et de Dinos Punchlinovic depuis les loges.

Ironique de voir ses petits frères percer quand on reste dans l’ombre n’est-ce pas ? Tuerie Balboa sort deux mixtapes : Ecrire dans les nuages, volume 1 et 2. Au menu : des bangers, de la punchline, quelques morceaux plus « féminins », tous acclamés par son public. Mais l’ours que je suis restait sur sa faim. Bien sûr, il y avait de très bons passages dans ces projets, même pour les plus sceptiques… mais cela me paraissait encore à des années lumières de son talent. Puis l’année 2014 vient remédier à mon problème :

  • Avril : Dinos Punchlinovic sort son second EP, Apparences, chez Def Jam.
  • Mai : Beeby, fort du succès d’estime de son EP Ad Hominem, remet le couvert avec 4 Saisons.
  • Juin : Luidji sort son premier EP, Station 999, qui répond aux attentes placées en lui.
  • Juillet : Après près de deux ans d’absence, Tuerie Balboa nous livre la Murder Demo

… et la tuerie se produit enfin ! Sans promo, sans featuring, sans producteur, le MC de Boulbi nous justifie son pseudonyme. Sur les instrus de We made it, 0 to 100 de Drake, Believe me de Lil’ Wayne, Thim Slick de Fabolous ou même Porsche Panamera de la SDHS Family, Tuerie fait étalage de sa palette technique. Bien sûr le flow est au rendez-vous. Les textes, quant à eux, sont d’une puissance qui n’avait été qu’entre-aperçue chez l’artiste jusqu’alors : des punchlines aiguisées au catana, assonnances, anaphores, et surtout, certains couplets qui nous révèlent une part du vécu de Tuerie et de ses états d’âme sans tomber dans la caricature des « morceaux à thème ».

Elle me dit « tu m’feras l’amour dans tes rêves, bolosse » /
Mais c’était avant d’me voir sur scène. Alors /
Quand j’ai fini par lui mettre j’lui ai dit qu’elle était vachement mieux dans mes rêves, Salope! »

0 to 100

Huit morceaux, seulement 20 minutes ! D’où le titre de Demo. 20 minutes suffisent à Tuerie Balboa pour commettre son Murder… et nous laisser attendre patiemment la suite.

Cher lecteur, tu es peut-être passé à côté de ce projet. Pour apprécier la pertinence de cette chronique, écoute ou télécharge la Murder Demo sur ce lien.

Dinos Punchlinovic, Tuerie Balboa et Luidji

Dinos Punchlinovic, Tuerie Balboa et Luidji

 

L’Ours Blanc, en toute objectivité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s