Clinton N’jie, le futur de l’OL et du Cameroun

clinton njie ol

Clinton Mua N’Jie, l’une des nombreuses jeunes pousses lyonnaises, est un joueur qui représente l’avenir d’un club, mais aussi de tout un pays. Clinton Njie est né le 15 août 1993 à Buéa au Cameroun, à près de 300 km à l’Ouest de la capitale Yaoundé. Il est arrivé en 2011 à Lyon et depuis, son ascension est fulgurante.

L’Olympique Lyonnais est un club à part. Privé cette saison de toute compétition européenne, une première depuis 17 ans, il n’en reste pas moins un formateur hors pair. Aujourd’hui quatrième au classement européen au niveau de la formation, derrière le FC Barcelone, Manchester United et le Real Madrid, les rhodaniens mettent un point d’honneur, et ce depuis plusieurs années, à former leurs joueurs et à les conserver pour les faire jouer jusqu’au plus haut niveau. C’est aujourd’hui le cas des Tolisso, Fekir, Bahlouli, Zeffane, Benzia, Ferri, Lacazette et autres N’jie.

clinton njie lyon

L’homme qui nous intéresse aujourd’hui fait donc partie de cette génération dorée. Clinton N’jie est un enfant du football, depuis tout petit il rêve de devenir professionnel, comme beaucoup de gamins. Il est repéré en 2011 par Patrice Girard, qui détecte les talents venus d’Afrique. Il jouait alors à l’école de football des Brasseries du Cameroun.

Le 28 novembre 2012, l’OL accueille Reims lors de la 13e journée de Ligue 1. Rémi Garde, alors entraîneur, fait sortir Bafétimbi Gomis et le remplace par un jeune attaquant, numéro 33 sur le dos. Il s’agit alors du premier match professionnel de N’jie, qui livrera sa première passe décisive à l’attaquant argentin Lisandro Lopez. Conscient de l’énorme potentiel de son joueur, Rémi Garde discute énormément avec lui, en le félicitant tout d’abord, puis en lui disant de rester calme, la tête basse, de continuer à travailler. Ces mots donneront beaucoup de confiance à Clinton, qui signera le 29 mai 2013 son premier contrat professionnel.

Clinton Njie

Lors de ses deux premières saisons à Lyon, 2012-2013 et 2013-2014, il jouera un total de 10 matchs, dont 7 en championnat. De brèves apparitions qui ne lui permettront pas de booster ses statistiques, mais de lui faire découvrir le haut niveau et le faire connaître au grand public, qui peut voir en lui de nombreuses qualités offensives.

Cette saison 2014-2015 est la saison de la révélation. Sur ce seul exercice, l’actuel numéro 20 a déjà disputé plus de matchs que son total des deux premières saisons. Avec les départs de Bafé Gomis et Jimmy Briand, l’Olympique Lyonnais a largement rajeuni son attaque. Hubert Fournier, le nouveau coach, décide de conserver le 4-4-2 en losange mis en place par Rémi Garde. Les présences de Lacazette, indéboulonnable titulaire, Yattara, revenu de prêt, ainsi que l’éclosion de Nabil Fekir font qu’il est difficile de s’imposer nettement à la pointe de l’attaque de l’équipe. N’jie prend les matchs les uns après les autres : il a livré 4 passes décisives en championnat et marqué 2 buts cette saison, 1 lors du troisième tour préliminaire de la Ligue Europa face au FK Mlada Boleslav, où il est lancé dans la profondeur et un autre en championnat face à Lorient, où il élimine le gardien d’un crochet bien exécuté.

À l’heure où ces lignes sont écrites, il a joué l’intégralité des matchs de Ligue 1, à savoir 13, dont 5 en tant que titulaire. Ce temps de jeu lui a permis d’accéder à la sélection nationale du Cameroun. Clin’ compte déjà 4 sélections, pour 3 buts marqués : le premier face à la RD Congo pour sa première sélection et quelques jours plus tard face à la Côte d’Ivoire, il inscrira un doublé agrémenté d’une passe décisive.

njie cameroun

Toutes ces apparitions nous ont permis de découvrir le personnage, tant sur le plan sportif qu’humain. Le joueur a beaucoup de qualités : il est extrêmement rapide, agile avec le ballon, avec un bon équilibre et doté d’une grosse explosivité. Il est facilement capable de faire la différence face aux défenseurs lorsqu’il est lancé, que ce soit dans la profondeur ou en face à face. Il sait très vite exécuter des crochets dans les petits intervalles ou enchaîner des dribbles lui permettant d’éliminer rapidement ses adversaires. A contrario, son manque d’expérience se fait parfois ressentir. Il lui arrive de faire des mauvais choix, en choisissant le dribble plutôt que la passe et vice versa. Surtout, N’jie manque encore de clairvoyance dans le jeu et délivre souvent des passes approximatives, n’aboutissant pas. Il ne joue pas meneur et cela se ressent dans son jeu. Il reste assez brouillon dans l’ensemble.

Il lui reste donc encore une marge de progression importante, mais l’ampleur qu’il est en train de prendre, ainsi que le poids grandissant du peuple camerounais à son égard qu’il porte sur ses épaules, vont le faire progresser. D’autant qu’il est un joueur humble, travailleur, qui n’hésite pas à aller loin dans l’effort. Également timide, il donne l’impression de pouvoir garder les pieds sur terre. Sa vitesse et sa technique nous laisse à penser qu’il pourrait bien devenir le futur leader de l’attaque camerounaise, à l’instar de Roger Milla ou Samuel Eto’o, chacun ayant profondément marqué leur génération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s